WASHINGTON (AFP) -  Les joueurs de NFL (la Ligue nationale de

Trump: les joueurs de NFL qui boycottent l`hymne ne devraient pas être dans le pays

WASHINGTON (AFP) - 
Les joueurs de NFL (la Ligue nationale de football américain) qui mettent genou à terre pendant l`hymne national, majoritairement noirs, ne "devraient peut-être pas être dans le pays", a déclaré jeudi le président Donald Trump.

Le président américain réagissait lors d`une interview sur la chaine Fox News à l`annonce faite la veille par la NFL, qui a décidé d`obliger les joueurs à rester debout pendant l`hymne avant les matches.

"Je pense que c`est bien. Je ne pense pas qu`ils devraient rester dans les vestiaires. Il faut se mettre fièrement debout pour l`hymne national, ou vous ne devriez pas pouvoir jouer. Vous ne devriez pas être là. Peut-être que vous ne devriez même pas être dans le pays", a-t-il expliqué.

La NFL a pris cette décision mercredi, après une réunion des propriétaires des équipes, tout en autorisant les protestataires à rester dans les vestiaires pendant l`hymne.

"Les propriétaires de NFL ont fait le bon choix", a également déclaré le milliardaire républicain.

L`association des joueurs de NFL (NFLPA) a fait part de son mécontentement à l`issue de cette décision, regrettant de ne pas avoir été consultée.

Mercredi, le vice-président Mike Pence avait accueilli la nouvelle en tweetant "#Winning" (#Victoire).

Ce mouvement de protestation s`est développé l`automne dernier où des centaines de joueurs, le plus souvent noirs, ont décidé de mettre genou à terre lors de l`hymne national joué pendant les matches pour dénoncer les violences raciales aux Etats-Unis.

Le mouvement avait pris de l`ampleur quand le président américain avait réagi, estimant qu`il s`agissait d`un comportement anti-patriotique et insultant les joueurs qui y participaient de "fils de pute".

Plusieurs joueurs des Philadelphia Eagles, vainqueurs du dernier Super Bowl, ont déjà annoncé qu`ils ne participeraient pas à une rencontre avec M. Trump à la Maison Blanche le mois prochain.

Source: france24.com