L`opposition à l`hôtel de ville accuse l`administration Plante de faire

Propreté: Plante invite l`opposition à se «calmer le pompon»


L`opposition à l`hôtel de ville accuse l`administration Plante de faire preuve de partisanerie en privilégiant des arrondissements de Projet Montréal dans un nouveau programme de propreté. La mairesse rejette ces accusations, invitant ses adversaires à «se calmer le pompon».

Cinq maires d`arrondissement d`Ensemble Montréal ont fait une sortie ce matin pour dénoncer l`annonce la semaine dernière d`un nouveau programme pour améliorer la propreté. S`ils appuient une telle initiative, ils déplorent que seuls des arrondissements relevant de Projet Montréal en profiteront. Ces élus réclament que le programme soit étendu aux 19 arrondissements.

Les mairesses de Montréal-Nord et Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles ont d`autant plus mal digéré le nouveau programme que leurs arrondissements ont vu leur financement en matière de propreté amputé.

Paradoxalement, Projet Montréal a longtemps accusé l`administration Coderre (aujourd`hui devenue Ensemble Montréal) de favoriser ses propres arrondissements lorsqu`elle était au pouvoir. L`opposition assure qu`elle a toujours tenu compte de tous les arrondissements lorsqu`elle dirigeait Montréal.

Rappelons que la Ville a annoncé le 17 mai dernier que les brigades de propreté seront actives de juin à octobre, dans le cadre d`un projet pilote, dans les secteurs achalandés d`Ahuntsic-Cartierville, de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, de Rosemont-La Petite-Patrie, de Verdun et de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension. Le programme de propreté est déjà en vigueur depuis 2016 dans Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, Le Plateau-Mont-Royal, Le Sud-Ouest et Ville-Marie.

«Il n`y a pas de partisanerie. J`ai le goût de dire à l`opposition de se calmer le pompon», a réagi Valérie Plante. Elle a souligné que parmi les arrondissements choisis pour faire partie du projet-pilote se trouvait Verdun, dont le maire a été élu sous la bannière d`Ensemble Montréal. Toutefois, il a depuis quitté pour devenir indépendant et siège au comité exécutif.

La mairesse a indiqué que le projet-pilote mis en place visait les rues commerciales les plus achalandées. Elle estime que c`est simplement un hasard si la majorité d`entre elles se trouvent dans les arrondissements centraux, ayant voté pour Projet Montréal. «L`opposition saute aux conclusions et fait des raccourcis», s`est désolée Mme Plante.

Source: lapresse.ca