Le directeur par intérim et administrateur provisoire du SPVM, Martin

Huit autres cadres de moins au SPVM


Le directeur par intérim et administrateur provisoire du SPVM, Martin Prud`homme, a dévoilé jeudi à ses cadres la nouvelle structure de la police de Montréal qui se traduira par la disparition de huit autres postes de cadre et une plus grande souplesse.

On ignore précisément quel sera principalement l`échelon de cadre qui sera le plus affecté, mais on peut s`attendre à ce que les coupures se fassent surtout au niveau des inspecteurs-chefs à la suite de l`annonce de M. Prud`homme l`hiver dernier d`éliminer les postes d`assistants-directeurs. Selon nos informations, les huit postes de cadres ne seront pas remplacés après des départs à la retraite.

Un autre fait saillant de la restructuration au SPVM est la réunion de toutes les sections d`enquêtes, y compris celles des quatre divisions régionales, sous un même chapeau, la Direction des enquêtes criminelles.

«Le nouvel organigramme a été présenté à l`ensemble des cadres mercredi. La structure se veut plus simple, pour faciliter la communication entre les niveaux, et se rapproche davantage de notre mandat premier gendarmerie-enquête. Cette restructuration a été bien accueillie par les cadres», explique l`inspecteur Ian Lafrenière du SPVM.

Le SPVM sera composé de quatre directions : Enquête, Gendarmerie, Normes professionnelles et Soutien. Fait à noter, la nouvelle direction des Normes professionnelles comprendra également les divisions de la formation et de la promotion.

Rappelons que les enquêtes spéciales et internes du SPVM ont été transférées à une équipe mixte dirigée par la Sûreté du Québec au début de l`an dernier, dans la foulée d`allégations visant la police de Montréal. On peut s`attendre à ce qu`à la suite de cette restructuration, Martin Prud`homme demande au Ministère de la Sécurité publique de récupérer les enquêtes internes du SPVM au sein de son service de police.

Certaines rumeurs circulent également sur la possibilité que les anciennes escouades Stupéfiants et Gangs de rue reviennent dans les quatre divisions d`enquêtes régionales (Ouest, Nord, Est et Sud) comme c`était le cas auparavant.

Source: lapresse.ca