Le médecin canadien blessé à Gaza le mois dernier croit

Le médecin blessé à Gaza dit que la réaction de Trudeau a sauvé des vies


Le médecin canadien blessé à Gaza le mois dernier croit que la réaction de Justin Trudeau à son drame a sauvé des vies.

Tarek Loubani était de passage à Ottawa mardi pour rencontrer des membres du gouvernement et les convaincre de financer l`installation de panneaux solaires sur des hôpitaux de Gaza. Sa requête se chiffre à 15 millions.

Le jeune homme est apparu satisfait à la fin de deux journées de rencontres avec des politiciens, dont le premier ministre et la ministre des Affaires étrangères Chrystia Freeland.

En conférence de presse en début de soirée, mardi, il est revenu sur les commentaires que M. Trudeau a faits à la mi-mai, «une déclaration très forte», à son avis.

Le premier ministre avait alors dit que «l`emploi présumé d`une force excessive et de munitions réelles est inexcusable» et avait réclamé une enquête internationale indépendante sur ce qui se passait à Gaza, où les tirs des soldats israéliens sur des manifestants ont fait 128 morts et 14 000 blessés.

«Cette déclaration a sauvé des vies, selon Dr Loubani. Cette déclaration a changé le cours des choses. En fait, dans la semaine qui a suivi cette déclaration, aucune balle réelle n`a été utilisée contre les manifestants.»

Les soldats israéliens sont passés aux balles de caoutchouc... pour un certain temps.

«Les Israéliens ont utilisé des balles réelles, bien sûr, dans les manifestations récentes. Mais il y a eu une courte période de temps après cette déclaration où ils ne l`ont pas fait», a noté Dr Loubani.

Le médecin préfère parler le moins possible de sa mésaventure. De l`enquête menée par les Israéliens sur les circonstances qui ont mené des soldats à tirer sur une équipe médicale dont il faisait partie, il ne veut rien dire. L`enquête est en cours. Elle «manque d`indépendance», a-t-il toutefois souligné.

«Je ne m`en fais pas avec cette enquête. Ce qui m`intéresse, c`est que les problèmes que j`ai vus, qui ont causé le désespoir qui, lui, a mené à ces manifestations, se règlent», a-t-il insisté, espérant que l`aide canadienne y soit pour quelque chose.

Il refuse également de commenter les positions prises par le gouvernement canadien depuis cette déclaration de Justin Trudeau. Le Canada a refusé de voter, aux Nations unies, pour les résolutions condamnant Israël pour ces actions ou même réclamant une enquête indépendante sur les événements de mai à Gaza.

L`homme assure qu`il a été bien reçu par tous les élus qu`il a rencontrés à Ottawa lundi et mardi, y compris le député conservateur Erin O`Toole.

«Tous ceux à qui j`ai parlé appuient l`idée d`améliorer les choses pour les Palestiniens», a-t-il rapporté.

Il y a moins d`un mois, le député O`Toole a suggéré que Tarek Loubani était l`artisan de son propre malheur.

«Vous savez, le docteur Loubani a été très actif. Il était en Égypte il y a quelques années de cela, et il s`était retrouvé en difficulté», avait-il offert au micro des journalistes, le 23 mai.

«Alors certainement, il est conscient que dans certaines des causes dans lesquelles il s`implique et qui lui tiennent à coeur, il y a certains risques», avait enchaîné l`élu conservateur.

Dr Loubani dit qu`il guérit bien de ses blessures, mieux que ceux qui sont restés à Gaza. Lui a repris sa pratique à London, en Ontario. Il est prêt à repartir s`il le faut.

Source: lapresse.ca