Le premier ministre Philippe Couillard dit croire la ministre Dominique

Dominique Anglade nie qu`elle s`active pour succéder à Couillard


Le premier ministre Philippe Couillard dit croire la ministre Dominique Anglade, qui a nié qu`elle s`active déjà dans l`espoir de lui succéder, mais affirme du même souffle qu`il ne verrait pas cette attitude comme un manque de loyauté à son endroit.

C`est le chroniqueur politique à la station de radio 98,5 FM, Bernard Drainville, qui, vendredi matin, a affirmé que Mme Anglade s`activait déjà dans les rangs libéraux dans l`espoir de succéder au premier ministre Couillard, allant même jusqu`à promettre des sièges de ministres à des députés.

En quelques minutes, sur Twitter, Mme Anglade a catégoriquement nié le tout. « Cher Bernard, les propos tenus ce matin étaient faux. Cela me fera plaisir d`en discuter quand vous me rappellerez », a-t-elle répliqué.

Interrogé à ce sujet à Montréal, alors qu`il prononçait une allocution devant le Conseil patronal de l`environnement du Québec, le premier ministre Couillard a d`abord affirmé qu`il n`y verrait aucun manque de loyauté de la part de Mme Anglade.

« Je vois ça avec beaucoup de fierté. J`ai été capable de m`entourer de gens très forts. Ça, c`est la preuve d`un leadership fort. Qui a recruté madame Anglade ? C`est moi. J`en suis très heureux. Qui a recruté Isabelle Melançon ? C`est moi. Alexandre Taillefer ? C`est moi. Il faut être capable de voir autour d`un leader des personnes fortes qui témoignent de la force du leadership. Alors pour moi, ce n`est pas un enjeu réel », a-t-il commenté.

M. Couillard a rappelé que lorsqu`il était ministre de la Santé et des Services sociaux dans le gouvernement de Jean Charest, il avait « des articles aux deux semaines, presque (disant) que soi-disant j`étais en train de préparer la succession - ce que je n`ai jamais fait, concrètement. Alors ça arrive toujours dans les partis politiques », a-t-il objecté.

Quand on lui a demandé si ce n`était pas là une marque de manque de loyauté, il a répondu : « Je ne pense pas qu`elle dirait ça explicitement de ce qui a été circulé sur les ondes » de la station de radio.

Informé du fait que Mme Anglade avait nié, M. Couillard a dit la croire. « Je crois entièrement madame Anglade, j`ai la plus grande confiance ; c`est une personne, une femme de grande qualité, que je suis très fier d`avoir recrutée ».

Source: lapresse.ca