(Québec) L`organisation du Sommet du G7 à La Malbaie coûtera

Sécurité au G7: des dépenses estimées à plus de 75 millions


(Québec) L`organisation du Sommet du G7 à La Malbaie coûtera près de 75 millions au gouvernement québécois et aux municipalités, une somme qui sera presque entièrement remboursée par le gouvernement fédéral.

Québec et Ottawa ont conclu fin mars une « Entente de financement des coûts de sécurité » pour préparer le Sommet qui rassemblera les chefs d`État du Canada, des États-Unis, du Japon, de l`Allemagne, de la France, du Royaume-Uni et de l`Italie. Le contrat engage le fédéral à éponger l`essentiel des coûts de sécurité et de logistique qui seront engagés par la province.

Cette entente, obtenue par La Presse, révèle que les dépenses du gouvernement québécois, de la Sûreté du Québec, des sociétés d`État et des villes touchées par l`événement sont estimées à 74,4 millions pour les années 2017-2018 et 2018-2019.

Québec prévoit notamment verser 26,3 millions sur deux ans pour payer les heures supplémentaires et pourvoir des postes additionnels. À cela s`ajoutent 16,5 millions pendant la même période pour assurer le transport, les repas et l`hébergement du personnel.

L`achat d`articles de bureau, d`appareils de télécommunications et d`équipement opérationnel coûtera près de 10 millions. Une part de ces dépenses environ 3 millions sera toutefois assumée par Québec puisque le matériel sera récupéré et réutilisé par les agences ou corps policiers de la province.

« Le Canada rembourse 100 % des coûts admissibles à l`exception des coûts des biens acquis et conservés par les intervenants provinciaux, qui sont remboursés à 50 % par le Canada », a expliqué le porte-parole du ministère de la Sécurité publique, Olivier Cantin.

Au bout du compte, Ottawa versera un maximum de 71,6 millions à Québec pour compenser ses dépenses. Les réclamations seront vérifiées et la province devra présenter un rapport d`activités à l`automne.

Les estimations comprennent un « montant de contingence » de 20 % pour l`année 2018-2019, car « le budget est basé sur des prévisions de coûts et sur un plan de sécurité du Groupe intégré de sécurité qui n`est pas finalisé ».

L`entente Canada-Québec prévoit par ailleurs que le budget pourrait être révisé à la hausse, « advenant un événement exceptionnel et imprévisible à l`occasion du Sommet ou de la Réunion ministérielle ».

En guise de comparaison, le Sommet de la Francophonie, qui s`est tenu à Québec en octobre 2008, avait lui aussi nécessité une entente Canada-Québec pour le partage des coûts de sécurité. Même si cet événement avait réuni un grand nombre de chefs d`État, les dépenses pour Québec avaient été nettement inférieures, soit de 4,8 millions.

Le gouvernement fédéral estime que l`organisation du Sommet du G7 coûtera au total 605 millions. La Gendarmerie royale du Canada (GRC) recevra à elle seule 259 millions pour assurer la sécurité de l`événement.

-Avec la collaboration de William Leclerc.

Source: lapresse.ca