SÉOUL (AFP) -  Les armées américaine et sud-coréenne ont confirmé mardi

Washington et Séoul confirment la suspension d`exercices militaires

SÉOUL (AFP) -  Les armées américaine et sud-coréenne ont confirmé mardi avoir suspendu des exercices conjoints prévus en août quelques jours après l`annonce par Donald Trump de la fin de ces man?uvres dans la foulée de son sommet historique avec Kim Jong Un.La Corée du Sud, où sont déployés des dizaines de milliers de soldats américains chargés de la défendre contre les menaces nord-coréennes, a déclaré que la décision concernait les exercices dits Ulchi Freedom Guardian."La Corée du Sud et les Etats-Unis prévoient de poursuivre leurs discussions sur d`autres mesures", a déclaré le ministère sud-coréen de la Défense dans un communiqué, ...


SÉOUL (AFP) -  La Corée du Nord s`est dite vendredi toujours

Annulation du sommet Trump-Kim: Pyongyang toujours prêt au dialogue avec Washington

SÉOUL (AFP) -  La Corée du Nord s`est dite vendredi toujours disposée à dialoguer avec Washington malgré l`annulation soudaine par Donald Trump du sommet prévu entre les deux pays dans une volte-face qui replonge la péninsule coréenne dans l`incertitude.Le président américain a annulé jeudi le sommet prévu le 12 juin à Singapour avec Kim Jong Un, évoquant l`"hostilité" de Pyongyang qu`il a mis en garde contre toute action "stupide ou irresponsable". C`est par un courrier d`une vingtaine de lignes adressé à M. Kim que le 45e président des Etats-Unis a fait part de sa décision de renoncer au face-à-face dont il ...


SÉOUL (AFP) -  Pyongyang a jugé jeudi

Pyongyang fustige des propos "stupides" de Pence et entretient le doute sur le sommet

SÉOUL (AFP) -  Pyongyang a jugé jeudi "stupides" des mises en garde du vice-président américain Mike Pence, menaçant à nouveau d`annuler un sommet historique dont la tenue est également mise en doute par Donald Trump.Le président américain doit rencontrer le 12 juin à Singapour le leader nord-coréen Kim Jong Un pour des discussions devant permettre d`avancer vers un règlement de l`épineux dossier du nucléaire nord-coréen.Mais l`euphorie née de la remarquable détente apparue sur la péninsule depuis le début de l`année et de la perspective de cette poignée de mains historique a laissé place au doute ces derniers jours, Washington et Pyongyang ...


WASHINGTON (AFP) -  Le président américain Donald Trump reçoit mardi son

Trump reçoit Moon, le sommet avec Kim Jong Un en question

WASHINGTON (AFP) -  Le président américain Donald Trump reçoit mardi son homologue sud-coréen Moon Jae-in pour évoquer son sommet avec le leader nord-coréen Kim Jong Un sur lequel flotte désormais un parfum d`incertitude.A trois semaines du rendez-vous historique de Singapour, dont le déroulement reste encore entouré d`un épais mystère, le locataire de la Maison Blanche compte sur celui de la "Maison Bleue" pour l`aider à décrypter les intentions exactes de l`homme fort de Pyongyang.Au coeur des débats, la question de dénucléarisation, que Washington veut "complète, vérifiable et irréversible" et sur laquelle le Nord n`a pas véritablement dévoilé son jeu.MM. Trump et ...


WASHINGTON (AFP) -  Le président américain Donald Trump a affirmé jeudi

Rassurant sur le sommet, Trump se veut conciliant avec Kim Jong Un

WASHINGTON (AFP) -  Le président américain Donald Trump a affirmé jeudi que les préparatifs pour son sommet avec le leader nord-coréen Kim Jong Un suivaient leur cours, assurant que ce dernier resterait au pouvoir s`il renonçait à l`arme nucléaire."Rien n`a changé sur la Corée du Nord à notre connaissance, on ne nous a rien dit", a-t-il déclaré depuis le Bureau ovale, en dépit des doutes que fait planer Pyongyang sur ce face-à-face historique prévu le 12 juin à Singapour."Nos équipes sont en ce moment même en contact avec eux pour l`organisation", a-t-il ajouté en recevant le secrétaire général de l`Otan Jens ...


WASHINGTON (AFP) -  Le président américain Donald Trump a opté jeudi

Sommet avec Kim Jong Un: Donald Trump adopte un ton conciliant

WASHINGTON (AFP) -  Le président américain Donald Trump a opté jeudi pour un ton plutôt conciliant vis-à-vis de la Corée du Nord, assurant que les préparatifs pour son sommet avec Kim Jong Un se poursuivaient et martelant que les Etats-Unis ne cherchaient pas un changement de régime."Rien n`a changé sur la Corée du Nord à notre connaissance, on ne nous a rien dit", a-t-il déclaré depuis le Bureau ovale, en dépit des doutes que fait planer Pyongyang sur ce face-à-face historique prévu le 12 juin à Singapour."Nos équipes sont en ce moment même en contact avec eux pour l`organisation", a-t-il ajouté ...



WASHINGTON (AFP) -  Le président américain Donald Trump a assuré jeudi

Trump assure que les préparatifs pour son sommet avec Kim se poursuivent

WASHINGTON (AFP) -  Le président américain Donald Trump a assuré jeudi que les préparatifs pour son sommet avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un mi-juin à Singapour se poursuivaient en dépit des doutes que fait planer Pyongyang sur ce face-à-face historique."Rien n`a changé sur la Corée du Nord à notre connaissance, on ne nous a rien dit", a-t-il déclaré depuis le Bureau ovale. "Nous verrons", a-t-il ajouté."Si la rencontre a lieu, elle aura lieu, et si elle n`a pas lieu, nous passerons à l`étape suivante", a-t-il ajouté.Quelques minutes plus tôt, sa porte-parole Sarah Sanders avait assuré qu`il n`y avait "pas de ...


WASHINGTON (AFP) -  Connu pour sa moustache et son style volontiers

John Bolton, le conseiller va-t-en-guerre qui hérisse Pyongyang

WASHINGTON (AFP) -  Connu pour sa moustache et son style volontiers abrasif, John Bolton, conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, se retrouve dans le viseur de la Corée du Nord, Pyongyang ayant peu apprécié ses comparaisons avec le "modèle libyen" sur la dénucléarisation.Premier accroc de taille depuis le 8 mars, date à laquelle Donald Trump a annoncé, à la stupéfaction générale, qu`il était prêt à rencontrer Kim Jong Un, le régime nord-coréen a exprimé mercredi son mécontentement. Et menacé d`annuler le sommet historique prévu mi-juin à Singapour entre les deux hommes.Se tenant soigneusement à l`écart de toute mise ...


WASHINGTON (AFP) -  Washington a toujours

Washington a bon espoir que le sommet avec Kim se tienne

WASHINGTON (AFP) -  Washington a toujours "bon espoir" que le sommet prévu le mois prochain entre le président américain Donald Trump et son homologue nord-coréen Kim Jong Un se tienne, malgré les menaces de Pyongyang de tout annuler.Dans un retour frappant à sa rhétorique traditionnelle, après des mois de rapprochement diplomatique sur la péninsule, la Corée du Nord a indiqué mercredi que la rencontre historique serait annulée si Washington cherchait à l`acculer à renoncer unilatéralement à son arsenal nucléaire."Si les Etats-Unis tentent de nous mettre au pied du mur pour nous forcer à un renoncement nucléaire unilatéral, nous ne serions plus ...


SÉOUL (AFP) -  La Corée du Nord a menacé mercredi d`annuler

Pyongyang menace d`annuler le sommet avec Washington

SÉOUL (AFP) -  La Corée du Nord a menacé mercredi d`annuler le sommet prévu le mois prochain entre Kim Jong Un et Donald Trump si Washington cherchait à l`acculer à renoncer unilatéralement à son arsenal nucléaire.Pyongyang a également annulé une rencontre de haut niveau avec la Corée du Sud pour protester contre des exercices militaires annuels en cours entre Séoul et Washington, qualifiés de "provocation".Il s`agit d`un retour frappant à la rhétorique traditionnelle de la Corée du Nord après des mois de rapprochement diplomatique sur la péninsule."Si les Etats-Unis tentent de nous mettre au pied du mur pour nous forcer à ...


SÉOUL (AFP) -  La Corée du Nord a menacé mercredi d`annuler

Pyongyang menace d`annuler le sommet avec Washington (KCNA)

SÉOUL (AFP) -  La Corée du Nord a menacé mercredi d`annuler le sommet prévu le mois prochain entre Kim Jong Un et Donald Trump si Washington essayait de la contraindre à renoncer unilatéralement à son arsenal nucléaire.Si l`administration du président américain "nous met au pied du mur et exige unilatéralement que nous renoncions à l`arme nucléaire, nous n`aurions plus d`intérêt pour des discussions et nous devrions reconsidérer la question de savoir s`il faut accepter le sommet à venir entre la Corée du Nord et les Etats-Unis", a déclaré le ministre adjoint des Affaires étrangères Kim Kye Gwan cité par l`agence officielle ...



WASHINGTON (AFP) -  Washington a promis dimanche de

Iran: Washington veut travailler avec les Européens sur un nouvel accord

WASHINGTON (AFP) -  Washington a promis dimanche de "travailler dur avec les Européens" afin de parvenir à un nouvel accord pour contrer "le comportement néfaste" de Téhéran, Donald Trump justifiant de nouveau le retrait des Etats-Unis en affirmant qu`il avait permis de brider les ambitions régionales iraniennes.Alors que le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, a entamé dimanche une tournée en Chine, en Russie et en Europe pour tenter de sauver l`accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015 après de longs mois d`âpres négociations, le président américain est revenu sur ce sujet brûlant."Souvenez-vous à quel point l`Iran se ...


WASHINGTON (AFP) -  En se retirant de l`accord sur le nucléaire

Iran: derrière la ligne dure de Trump, la tentation d`un changement de régime?

WASHINGTON (AFP) -  En se retirant de l`accord sur le nucléaire iranien, Donald Trump se fie une fois de plus à une stratégie de "pression maximale" et libère les voix des "faucons" qui plaident purement et simplement pour oeuvrer à un changement de régime à Téhéran.Le président des Etats-Unis a bien orchestré son annonce, précipitée pour coïncider, mardi, avec une "bonne nouvelle" pour la diplomatie américaine: la visite surprise de son secrétaire d`Etat Mike Pompeo en Corée du Nord afin de préparer son sommet à venir avec Kim Jong Un et obtenir la libération de trois prisonniers américains.Le message est clair. ...


NEW YORK (AFP) -  Rigorisme contre modernisme, simplicité contre opulence, église

Mode et catholicisme, exposition géante pour relations complexes

NEW YORK (AFP) -  Rigorisme contre modernisme, simplicité contre opulence, église catholique et mode se tiennent à distance l`une de l`autre, mais partagent un goût pour la beauté, comme en témoigne une nouvelle exposition du Met de New York. Le cardinal de New York qui fait un discours pour l`ouverture d`une exposition sur la mode devant un temple égyptien et sous les yeux d`Anna Wintour, seule New York pouvait offrir un tel spectacle.Avec "Heavenly Bodies: Fashion and the Catholic Imagination" ("Corps célestes: la mode et l`imaginaire catholique"), la grande prêtresse du magazine Vogue a voulu, de nouveau, créer l`événement autour du ...


WASHINGTON (AFP) -  Le président américain Donald Trump a annoncé mardi

Iran: Trump claque la porte de l`accord nucléaire, les Européens "déterminés" à le sauver

WASHINGTON (AFP) -  Le président américain Donald Trump a annoncé mardi le retrait pur et simple des Etats-Unis de l`accord sur le nucléaire iranien, une option radicale dénoncée avec force par Téhéran et ouvertement regrettée par ses alliés européens qui ont promis de sauver le compromis de 2015.C`est "une grave erreur", a aussitôt réagi son prédécesseur démocrate Barack Obama, sortant de sa réserve avec un ton particulièrement ferme pour défendre le texte conclu sous son administration et mis selon lui "en danger" par son successeur républicain.Quinze mois après son arrivée au pouvoir, le 45e président des Etats-Unis a décidé, comme il ...


WASHINGTON (AFP) -  Le rétablissement des sanctions américaines liées au programme

Iran: les sanctions américaines effectives pour les nouveaux contrats

WASHINGTON (AFP) -  Le rétablissement des sanctions américaines liées au programme nucléaire iranien est effectif "immédiatement" pour les nouveaux contrats, a affirmé mardi le conseiller à la sécurité nationale John Bolton, précisant que les entreprises déjà engagées en Iran auraient, elles, quelques mois pour en "sortir".Le Trésor américain a fait savoir que les sanctions concernant les anciens contrats conclus en Iran entreraient en vigueur après une période de transition de 90 à 180 jours, quelques minutes après l`annonce par le président Donald Trump du retrait des Etats-Unis de l`accord sur le nucléaire signé entre Téhéran et les grandes puissances en 2015."Il ...



WASHINGTON (AFP) -  Le rétablissement des sanctions américaines liées au programme

Iran: les sanctions américaines effectives immédiatement pour les nouveaux contrats

WASHINGTON (AFP) -  Le rétablissement des sanctions américaines liées au programme nucléaire iranien est effectif immédiatement pour les nouveaux contrats, a affirmé mardi le conseiller à la sécurité nationale John Bolton, précisant que les entreprises étrangères auront quelques mois pour "sortir" d`Iran.Et le Trésor américain a fait savoir que les sanctions concernant les anciens contrats conclus en Iran entreraient en vigueur après une période de transition de 90 à 180 jours, quelques minutes après l`annonce par le président Donald Trump du retrait des Etats-Unis de l`accord sur le nucléaire signé entre Téhéran et les grandes puissances en 2015. M. Bolton a ...


SÉOUL (AFP) -  Le sommet historique entre le président américain Donald

Singapour devrait accueillir mi-juin le sommet Kim-Trump

SÉOUL (AFP) -  Le sommet historique entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong Un se tiendra probablement mi-juin à Singapour, avance lundi le quotidien sud-coréen Chosun Ilbo.M. Trump a annoncé vendredi que la date et le lieu de cette rencontre avaient été fixés et seraient prochainement annoncés.Ce sommet se tiendra "mi-juin", rapporte lundi le Chosun Ilbo, citant des sources diplomatiques tenant l`information du conseiller américain à la sécurité nationale John Bolton.Le quotidien ajoute que la possibilité que le sommet se déroule à Singapour a "grandement augmenté".La Maison Blanche a annoncé vendredi soir que M. Trump recevrait ...


WASHINGTON (AFP) -  Le président américain Donald Trump a laissé entendre

Américains détenus par Pyongyang: Trump évoque un dénouement proche

WASHINGTON (AFP) -  Le président américain Donald Trump a laissé entendre mercredi soir, d`un tweet, qu`une annonce sur le sort des trois Américains détenus en Corée du Nord, qu`il a qualifié d`"otages", était imminente.Les Etats-Unis demandent depuis plusieurs mois la libération de ces trois hommes: Kim Hak-song, Kim Sang-duk et Kim Dong-chul. Plusieurs sources ont indiqué à l`AFP qu`ils pourraient avoir changé de lieu de détention en amont de leur possible libération à l`occasion - ou en amont - du sommet à venir entre Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong Un."Comme tout le monde le sait, l`administration précédente a ...


PARIS (AFP) -  Vladimir Poutine et Emmanuel Macron ont défendu lundi

Nucléaire iranien: Macron réclame des discussions sur un nouvel accord, Poutine veut sa "stricte application" accord, Poutine veut sa "stricte application"

PARIS (AFP) -  Vladimir Poutine et Emmanuel Macron ont défendu lundi l`actuel accord sur le nucléaire iranien mais avec des divergences, le président russe prônant sa "stricte application" tandis que le Français demande des discussions sur un nouvel accord élargi, à treize jours de la décision américaine.Depuis son avion en route pour l`Australie, Emmanuel Macron a appelé Vladimir Poutine pour l`informer de ses entretiens la semaine dernière aux États-Unis avec Donald Trump, un appel dont le Kremlin et l?Élysée donnent des versions un peu différentes. Selon le Kremlin, "les présidents russe et français se sont prononcés en faveur du maintien et ...


AMMAN (AFP) -  Le secrétaire d`Etat américain Mike Pompeo poursuit une

Pompeo expose au Proche-Orient la ligne dure des Etats-Unis sur l`Iran

AMMAN (AFP) -  Le secrétaire d`Etat américain Mike Pompeo poursuit une tournée au Proche-Orient visant à promouvoir la ligne dure de Washington sur l`Iran, deux semaines avant la décision du président Donald Trump concernant l`accord sur le nucléaire iranien.Arrivé dans la soirée de dimanche à Amman, le nouveau chef de la diplomatie américaine doit avoir lundi des entretiens avec des responsables jordaniens.M. Pompeo a clairement affiché dimanche la position des Etats-Unis lors de brèves visites en Arabie saoudite et en Israël, deux alliés stratégiques de Washington qui considèrent l`Iran comme leur ennemi et sont hostiles à l` accord sur le nucléaire."L`ambition ...


WASHINGTON (AFP) -  Mike Pompeo, ancien chef de la CIA, a

Mike Pompeo devient le nouveau chef de la diplomatie américaine

WASHINGTON (AFP) -  Mike Pompeo, ancien chef de la CIA, a été confirmé jeudi par le Sénat américain au poste de secrétaire d`Etat, juste à temps pour se saisir de deux dossiers brûlants: l`avenir de l`accord iranien et la Corée du Nord, dont il a rencontré le dirigeant récemment. Considéré comme un "faucon", choisi par Donald Trump, le nouveau chef de la diplomatie américaine s`envolera dans les prochaines heures pour une réunion des ministres des Affaires étrangères de l`Otan à Bruxelles, autre volet sensible de la politique étrangère du président américain. Il y portera le message de Donald Trump, qui en ...


SÉOUL (AFP) -  Pyongyang a jugé

Droits de l`homme: avant le sommet intercoréen, Pyongyang dénonce les critiques américaines

SÉOUL (AFP) -  Pyongyang a jugé "ridicules" les critiques des Etats-Unis sur son bilan en matière de droits de l`homme alors que le tourbillon diplomatique s`intensifie avant des sommets entre Kim Jong Un, Séoul et Washington.Dernière annonce en date avant la réunion entre M. Kim et le président sud-coréen Moon Jae-in vendredi dans la Zone démilitarisée qui divise la péninsule, le président américain Donald Trump a exigé du Nord qu`il renonce à son arsenal nucléaire tout en présentant son dirigeant comme quelqu`un de "très ouvert" et de "très honorable".Séoul a annoncé que M. Moon informerait par téléphone M. Trump des résultats ...


WASHINGTON (AFP) -  Emmanuel Macron va tenter à Washington de convaincre

Nucléaire iranien: Macron peut-il convaincre Trump de sauver l`accord ?

WASHINGTON (AFP) -  Emmanuel Macron va tenter à Washington de convaincre Donald Trump de ne pas "déchirer" l`accord sur le nucléaire iranien. Mais malgré des négociations bien avancées, personne ne sait vraiment si cela suffira à satisfaire le président américain.A l`Elysée, on "espère" que la visite du président français à son homologue américain, de lundi à mercredi, "va permettre d`avancer dans le bon sens" sur ce dossier prioritaire. Et pour cause: l`ultimatum lancé en janvier par Donald Trump aux signataires européens de l`accord (France, Royaume-Uni et Allemagne) expire le 12 mai.A cette date, s`ils n`ont pas trouvé le moyen de durcir ...


SÉOUL (AFP) -  La Corée du Sud cherchera à lancer des

Séoul veut ouvrir des discussions pour clore la guerre officiellement

SÉOUL (AFP) -  La Corée du Sud cherchera à lancer des discussions pour déclarer officiellement la fin de la guerre sur la péninsule lors d`un sommet intercoréen rarissime la semaine prochaine, a annoncé la présidence mercredi."Nous examinons la possibilité de remplacer le régime de l`armistice sur la péninsule coréenne par un régime de paix", a dit à la presse un haut responsable de la Maison Bleue, la présidence sud-coréenne."Mais ce n`est pas quelque chose que nous pouvons faire seuls. Il faut des discussions serrées avec les parties pertinentes dont la Corée du Nord".Le président américain Donald Trump vient de déclarer que ...


LONDRES (ROYAUME-UNI) (AFP) -  Le parti europhobe britannique Ukip, en plein

Ukip: nouveau chef pour le parti europhobe, le quatrième en deux ans

LONDRES (ROYAUME-UNI) (AFP) -  Le parti europhobe britannique Ukip, en plein désarroi depuis la victoire du Brexit qu`il a défendu au référendum de juin 2016, s`est choisi samedi un nouveau leader, pour la quatrième fois en deux ans.Gerard Batten, un eurodéputé de 64 ans, a été élu sans opposition, aucun autre candidat ne s`étant déclaré. Il était le chef par intérim de ce parti depuis février.Aussitôt après son élection, il a annoncé qu`il comptait démissionner dans 12 mois pour qu`une nouvelle élection ait lieu avec plus d`un candidat."J`ai l`intention de démissionner le 13 avril 2019 afin qu`une élection vraiment concurrentielle puisse ...


LONDRES (ROYAUME-UNI) (AFP) -  Le parti europhobe britannique Ukip, en plein

GB : le parti europhobe Ukip a un nouveau leader

LONDRES (ROYAUME-UNI) (AFP) -  Le parti europhobe britannique Ukip, en plein désarroi depuis la victoire du Brexit qu`il défendait au référendum de juin 2016, s`est choisi samedi un nouveau leader, pour la quatrième fois en deux ans.Gerard Batten, un eurodéputé de 64 ans, a été élu sans opposition à sa tête, aucun autre candidat ne s`étant déclaré. Il était le chef par intérim de ce parti depuis février."Je ferai tout ce que je pourrai pour le progrès du parti. L`Ukip est la seule opposition à notre establishment politique et on a plus que jamais besoin de nous", a-t-il déclaré.Il était provisoirement ...


SÉOUL (CORÉE DU SUD) (AFP) -  Le conseiller sud-coréen à la

Corée du Sud: un haut responsable à Washington avant les sommets avec le Nord

SÉOUL (CORÉE DU SUD) (AFP) -  Le conseiller sud-coréen à la sécurité nationale s`est envolé pour Washington pour y rencontrer son nouvel homologue américain John Bolton, a annoncé jeudi un responsable à Séoul, où l`on s`inquiète de l`intransigeance de ce dernier sur la Corée du Nord.Chung Eui-yong avait personnellement remis le mois dernier au président Donald Trump l`invitation du leader nord-coréen Kim Jong Un à participer à un sommet historique.M. Chung est censé rencontrer M. Bolton jeudi, a indiqué à des journalistes un reponsable de la Maison bleue, la présidence sud-coréenne. Il a précisé que cette visite de courtoisie visait à ...


WASHINGTON (AFP) -  Accusée de faiblesse face à la Russie, l`administration

Washington sanctionne des "oligarques" russes proches de Poutine

WASHINGTON (AFP) -  Accusée de faiblesse face à la Russie, l`administration américaine de Donald Trump a annoncé vendredi pour la première fois des sanctions contre des "oligarques" proches du Kremlin, notamment pour les "attaques" de Moscou contre "les démocraties occidentales".Ces nouvelles mesures punitives sont parmi les plus sévères depuis l`arrivée à la Maison Blanche début 2017 du président républicain, incapable de réconcilier Américains et Russes malgré ses promesses mais qui s`abstient toujours de critiquer frontalement son homologue Vladimir Poutine.Elles ont été prises sur la base d`une loi voulue par le Congrès pour punir la Russie notamment pour son ingérence dans les ...


WASHINGTON (AFP) -  Le président américain Donald Trump a beau assurer

Malgré Trump, un retrait rapide des Américains de Syrie improbable

WASHINGTON (AFP) -  Le président américain Donald Trump a beau assurer que les Etats-Unis vont se retirer "très vite" de Syrie, la victoire que représenterait un tel retrait pour la Russie et l`Iran rend peu probable tout changement immédiat sur le terrain."On va quitter la Syrie très vite", "vraiment très bientôt", a dit le président américain jeudi au cours d`un discours dans l`Ohio. "On va bientôt avoir repris 100% du califat, comme ils l`appellent", a-t-il ajouté en référence aux territoires occupés de 2014 à 2017 par le groupe Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie.Et selon le Wall Street Journal, ...


WASHINGTON (AFP) -  De la Corée du Nord au commerce, Donald

Diplomatie: Trump tient des victoires d`étape mais n`a pas encore remporté ses "paris"

WASHINGTON (AFP) -  De la Corée du Nord au commerce, Donald Trump en est persuadé: montrer les muscles des Etats-Unis, y compris à ses alliés, ça marche. Mais s`il n`a encore perdu aucun des ses nombreux "paris" diplomatiques, il n`en a pas gagné non plus."Pendant des années et sous de nombreuses administrations, chacun s`accordait à dire que la paix et la dénucléarisation de la péninsule coréenne étaient inenvisageables. Maintenant il y a une bonne chance de voir Kim Jong Un faire ce qu`il faut pour son peuple et pour l`humanité", a tweeté mercredi le président américain, après la rencontre historique à ...


TÉHÉRAN (AFP) -  Responsables et experts iraniens ont rejeté mardi les

L`Iran rejette les menaces de Ryad mais s`inquiète de tentatives de déstabilisation

TÉHÉRAN (AFP) -  Responsables et experts iraniens ont rejeté mardi les nouvelles accusations de l`Arabie saoudite selon lesquelles Téhéran fournit des armes aux rebelles du Yémen, ironisant sur les menaces de riposte de Ryad après le dernier tir de missiles des Houthis.Tout en excluant une action militaire saoudienne, des analystes à Téhéran s`inquiètent néanmoins d`éventuelles tentatives de déstabilisation de l`intérieur même du pays, qui seraient coordonnées selon eux par les Etats-Unis.Ryad a une fois de plus accusé lundi l`Iran de fournir des armes aux Houthis, affirmant que sept missiles balistiques tirés dimanche soir par les rebelles yéménites sur le territoire saoudien ...


WASHINGTON (AFP) -  En remaniant son équipe, Donald Trump a confié

Trump met sa politique étrangère dans les mains des va-t-en-guerre

WASHINGTON (AFP) -  En remaniant son équipe, Donald Trump a confié la politique étrangère des Etats-Unis à des "faucons" volontiers va-t-en-guerre à l`approche d`échéances cruciales sur la Corée du Nord et l`Iran, donnant plus que jamais l`impression de vouloir faire cavalier seul sur la scène internationale.Après sa première année à la Maison Blanche marquée par le désengagement américain de plusieurs accords internationaux, 2018 prend une tournure belliqueuse: le président républicain vient coup sur coup de faire planer le spectre d`une guerre commerciale avec Pékin et de choisir un conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, décidé à en découdre avec Pyongyang."Donald ...


WASHINGTON (AFP) -  Donald Trump a surpris tout Washington vendredi en

D`un tweet, Trump menace le Congrès d`un nouveau "shutdown"

WASHINGTON (AFP) -  Donald Trump a surpris tout Washington vendredi en menaçant de mettre son veto à la loi de financement de l`Etat fédéral adoptée par le Congrès, au risque d`une nouvelle fermeture des administrations, sous prétexte qu`elle n`inclut pas de compromis sur l`immigration.Jouant sur les nerfs de la classe politique, il a annoncé une conférence de presse à 13H00 (18H00 GMT), sans en dire plus sur ses intentions.La menace de veto, en contradiction frontale avec la position annoncée la veille par son directeur du Bugdet qui assurait la main sur le coeur que le président signerait le texte, est venue ...


JÉRUSALEM (AFP) -  Plusieurs ministres israéliens ont salué vendredi la nomination

John Bolton: "ami" pour les Israéliens, vieil adversaire pour les Palestiniens

JÉRUSALEM (AFP) -  Plusieurs ministres israéliens ont salué vendredi la nomination de John Bolton, un "ami", comme conseiller américain à la sécurité nationale, tandis qu`une dirigeante palestinienne s`est alarmée du choix d`un vieil adversaire de la cause palestinienne pour ce poste influent."Le président Trump continue de nommer de véritables amis d`Israël aux postes les plus hauts placés. John Bolton fait partie des plus éminents d`entre eux", a indiqué dans un communiqué la ministre de la Justice Ayelet Shaked."L` administration Trump s`avère être la plus amicale qu`Israël ait jamais connue", a ajouté Mme Shaked, membre du Foyer juif, parti nationaliste religieux.Le ministre ...


TOKYO (AFP) -  Les Bourses asiatiques étaient sonnées vendredi, décrochant de

Les Bourses asiatiques ploient sous la peur d`une guerre commerciale

TOKYO (AFP) -  Les Bourses asiatiques étaient sonnées vendredi, décrochant de plus de 3% à Tokyo et Shanghai sur des craintes d`une guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, même si les marchés ne cédaient pas à la panique.Le président américain Donald Trump a déclenché jeudi son offensive contre Pékin, évoquant des mesures punitives contre des importations chinoises d`un montant pouvant atteindre "60 milliards de dollars". Dans la foulée, Wall Street a lourdement chuté et Tokyo, première grande place financière à réagir vendredi en Asie, a ouvert sur la même note, plongeant de plus de 3%, et même de 4% ...


WASHINGTON (AFP) -  Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi,

Trump nomme le "faucon" Bolton conseiller à la sécurité nationale

WASHINGTON (AFP) -  Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi, d`un tweet, la nomination du "faucon" John Bolton au poste très influent de conseiller à la sécurité nationale, dix jours après l`éviction du chef de la diplomatie Rex Tillerson.Sa nomination intervient au moment d`aborder des négociations historiques avec la Corée du Nord et à l`approche d`une échéance cruciale sur l`avenir de l`accord sur nucléaire iranien dont cet ancien ambassadeur des Etats-Unis à l`ONU est un grand pourfendeur."Je suis heureux d`annoncer qu`à compter du 9 avril 2018, John Bolton sera mon nouveau conseiller à la sécurité nationale", a indiqué M. Trump ...


WASHINGTON (AFP) -  Au suivant... Les spéculations vont bon train à

La longue liste des "virés" de Donald Trump

WASHINGTON (AFP) -  Au suivant... Les spéculations vont bon train à Washington pour tenter de deviner quel sera le prochain nom sur la déjà très longue liste de membres de l`équipe de Donald Trump plus ou moins forcés de partir par le président américain. Voici les principaux:- H.R. McMaster, conseiller à la sécurité nationale - Le général trois étoiles a été remplacé à son poste de son conseiller à la sécurité nationale par le très conservateur John Bolton le 22 mars. Dans un tweet, Donald Trump a annoncé ce départ attendu, tant la position de McMaster était affaiblie. En février, le ...


WASHINGTON (AFP) -  John Bolton, le futur conseiller à la sécurité

John Bolton, un néoconservateur va-t-en-guerre pour conseiller Trump

WASHINGTON (AFP) -  John Bolton, le futur conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, est un néoconservateur connu pour ses positions très dures à l`égard de l`Iran ou de la Russie, voire va-t-en-guerre contre la Corée du Nord.Cet avocat de formation de 69 ans aux fines lunettes et à l`épaisse moustache blanches ne mâche pas ses mots: durant son passage mouvementé de 18 mois comme ambassadeur des Etats-Unis aux Nations unies sous la présidence de George W. Bush en 2005-2006, il avait marqué l`organisation mondiale sans toujours faire preuve de diplomatie.Son nom avait été cité pour devenir secrétaire d`Etat ou ...


LONDRES (AFP) -  Le chef du parti europhobe britannique Ukip, Henry

Angleterre: le chef du parti europhobe Ukip révoqué

LONDRES (AFP) -  Le chef du parti europhobe britannique Ukip, Henry Bolton, a été démis de ses fonctions par un vote des adhérents lors du congrès extraordinaire organisé à Birmingham samedi, plongeant le parti dans une nouvelle crise.Poussé vers la sortie suite à des propos racistes tenus par son ex-compagne visant la fiancée du prince Harry, "Henry Bolton a été révoqué par une décision démocratique des adhérents", à 63% des suffrages, a déclaré Paul Oakden, le président non élu de l`Ukip, en charge de la bonne marche organisationnelle du parti.Déjà confronté à des difficultés financières, l`Ukip va devoir remplacer son leader ...


LONDRES (AFP) -  Le chef du parti britannique europhobe Ukip, Henry

GB: le chef de l`Ukip rompt avec sa compagne pour des propos racistes sur Meghan Markle

LONDRES (AFP) -  Le chef du parti britannique europhobe Ukip, Henry Bolton, a annoncé lundi s`être séparé de sa toute nouvelle et jeune compagne Jo Marney, qui a tenu des propos racistes sur l`actrice métisse américaine Meghan Markle, fiancée du prince Harry.Henry Bolton a reconnu que le maintien de sa relation était "évidemment assez incompatible" avec sa fonction, mais a indiqué qu`il n`avait pas l`intention de démissionner, malgré plusieurs appels en ce sens émis par des dirigeants du parti. Un comité interne doit se réunir le 21 janvier pour trancher la question. "Je ne défends pas ses propos", a expliqué Henry ...


NEW YORK (AFP) -  Outrance, absurdité, les recettes habituelles de l`information

Faire rire avec l`info, un espace réduit entre Trump et fake news

NEW YORK (AFP) -  Outrance, absurdité, les recettes habituelles de l`information satirique ne sont plus aussi efficaces à l`heure de l`administration Trump et des fake news. D`où la nécessité pour les sites parodiques ou les talk-shows télévisés d`évoluer pour continuer à faire rire.The Onion, The Flipside, The Borowitz Report, ces sites parodiques, proches du Gorafi en France, se sont tous fait un nom aux Etats-Unis en malaxant l`information pour lui donner un tour humoristique, s`écartant ouvertement de la réalité.La formule fonctionnait car à contrepied des vraies informations. Mais c`était avant que les tweets de Donald Trump et les titres accrocheurs des ...


NEW YORK (AFP) -  La chanteuse et créatrice Rihanna, l`avocate Amal

Rihanna, Amal Clooney et Donatella Versace hôtesses du gala du Met 2018

NEW YORK (AFP) -  La chanteuse et créatrice Rihanna, l`avocate Amal Clooney et la designer Donatella Versace seront les hôtesses de l`édition 2018 du prestigieux gala du Metropolitan Museum, événement mondain de l`année à New York.Le musée organise chaque année ce dîner événement pour lever des fonds destinés au Costume Institute, l`espace du Met dédié à la mode.La grande prêtresse de la mode Anna Wintour, rédactrice en chef du magazine Vogue, a pris en main l`organisation du gala en 1999 et l`a transformé. Elle sera encore l`an prochain co-présidente, en compagnie des trois hôtesses de l`édition 2018, qui aura lieu le ...


LONDRES (AFP) -  Le géant américain du commerce en ligne Amazon

GB: Amazon crée 1.200 emplois dans nouveau centre en Angleterre

LONDRES (AFP) -  Le géant américain du commerce en ligne Amazon a annoncé vendredi l`ouverture en 2018 d`un nouveau centre de distribution à Bolton (nord-ouest de l`Angleterre), avec 1.200 créations d`emplois à la clé."Amazon augmente la dimension de son réseau de centres de distribution au Royaume-Uni afin de répondre à la demande croissante de ses clients et d`élargir son offre de produits", a déclaré le groupe dans un communiqué.Ce nouveau site s`ajoutera aux quatre centres similaires qui ont ouvert dans le pays en 2017, et à ceux de Bristol (sud-ouest) et de Coventry (centre), qui doivent être inaugurés l`an prochain. Le ...


LONDRES (AFP) -  Liverpool, battu à Leicester 2 à 0, et

Coupe de la Ligue anglaise: Liverpool éliminé

LONDRES (AFP) -  Liverpool, battu à Leicester 2 à 0, et Stoke, sorti par un club de D2, Bristol, sur le même score, ont été les principales victimes du 3e tour de la Coupe de la Ligue anglaise, mardi, Deux buts signés Shinji Okazaki (65e) et Islam Slimani (78e) en moins de 20 minutes ont assuré la qualification de Leicester devant une équipe de Liverpool qui semblait déjà avoir la tête à son match de Premier League, samedi, à... Leicester!Le manager des Reds, Jürgen Klopp, avait en effet effectué huit changements dans son onze de départ, titularisant ainsi pour la première ...


LONDRES (AFP) -  Liverpool et Manchester City devront se battre, respectivement

Coupe de la Ligue anglaise: un 3e tour compliqué pour Liverpool et Manchester City

LONDRES (AFP) -  Liverpool et Manchester City devront se battre, respectivement à Leicester mardi et West Bromwich Albion mercredi, pour franchir un troisième tour de la Coupe de la Ligue anglaise, par ailleurs relativement clément pour les autres membres du "Big Six". A l`inverse des "Reds" et des "Citizens", les autres gros n`affrontent pas d`équipe de Premier League pour leur entrée en lice dans la compétition au niveau des 16e de finale.Mardi, Tottenham pourra se remettre de sa désillusion du week-end contre Swansea (0-0), en recevant le modeste Barnsley, seulement 20e de deuxième division.Mercredi, Chelsea accueille une autre équipe de Championship, ...